NOS REALISATIONS

En novembre...

ULTIME TEMOIGNAGE autour de la RESIDENCE de CREATION "VirAges...Les tournants de la Vie !"

LA MAIRIE du 20ème arrondissement DE PARIS accueille du 18 au 23 novembre une exposition des œuvres du THEATRE AUX MAINS NUES et de LA FORCE DES ARTS, créées lors d’actions artistiques menées à l’Accueil de jour gérontologie LES BALKANS (CASVP Paris 20).

VERNISSAGE
Jeudi 21 novembre – 17h30
Projections – Performance – Expositions commentées
(Salon d’honneur Mairie 20ème – Place Gambetta)
 

De novembre 2018 à mars 2019, une douzaine de personnes âgées souffrant de pathologies liées à l’âge (Maladies d’Alzheimer, à Corps de Lewy, de Parkinson, etc.) et l’équipe soignante de l’accueil de jour LES BALKANS, structure gérée par le Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris (Paris 20), ont vécu des moments de complicité artistique peu ordinaires avec Evelyne LE POLLOTEC, danseuse & chorégraphe, Bruno ALLAIN, écrivain & plasticien et Antonio NUNES DA SILVA, comédien & musicien dans le cadre d’une RESIDENCE Aerts plastiques, écriture et mouvement dansé « VirAges…Les tournants de la Vie ! »

Beaucoup d’émotion quand « la mémoire passe l’éponge » parce que « aller si loin ça secoue ! » mais comme « Vivre il faut le faire au moins une fois !»…

Témoignages de l’équipe de l’accueil de jour LES BALKANS
A.L. – L’intention première dans l’accueil d’artistes était d’ouvrir notre lieu, de décaler notre regard et d’enrichir notre pratique.
La réussite de ce pari est due au fait que l’équipe ait accepté de jouer le jeu et aux personnalités des artistes qui ont été dans un accompagnement humain et relationnel des patients en résonnance parfaite avec notre philosophie de soin.
A.V. –  Grande sensibilité des artistes, attentifs à ne pas aller du côté des failles des patients, dans un travail minutieux, précis, fragile comme de la porcelaine.
M.P. – La présence de Bruno et Evelyne m’a permis de « sortir du cadre du soin ».
V.D. – Ma participation à la résidence m’a permis de me mettre à la place des patients, parce j’ai dessiné et que ce n’est pas évident de dessiner !

————————————————————————————

Les 28 et 29 mars, une restitution protéiforme :  VERNISSAGE-IMPROMPTU-PERFORMANCE, ouvert au public, en conclusion de la résidence artistique « VirAges…Les tournants de la Vie ! », s’est déroulé à la Médiathèque Marguerite DURAS et à l’accueil de jour LES BALKANS (Paris 20)…

 De fortes émotions partagées entre les invités, les patients, le personnel soignant et les artistes – Evelyne Le Pollotec, danseuse & chorégraphe, Bruno Allain, écrivain & plasticien et Antonio Nunes Da Silva, comédien et musicien – après la projection du film-reportage (12’) de Didier Maigret.

Témoignage d’une aidante familiale présente à la restitution avec son époux, patient de l’accueil de jour
“Mon mari est accueilli le lundi à l’accueil de jour LES BALKANS. J’ai oublié que j’étais « aidante », saisie par l’émotion qui s’est dégagée lors de la présentation du film. Ce court métrage n’est pas descriptif, il est la juste révélation du vécu des bénéficiaires. Bruno Allain, par son art, libère une parole profonde, l’ordinaire de moments de vie, qui devient émouvant. Ces phrases se retrouvent sur une grande toile, entremêlées de peinture en aplat, en trace, en geste. C’est une grande œuvre saisissante. Avec Évelyne Le Pollotec, les bénéficiaires ont retrouvé la douceur de leur corps en mouvement grâce aux échanges gestuels effectués avec bienveillance. Félicitations à tous les intervenants, et un grand Merci pour nous avoir offert ces moments forts.”

Accéder à d’autres témoignages


En octobre 2019 des EXPOSITIONS – PERFORMANCES visant sensibilisation et ouverture du dialogue avec le grand public et les personnes accompagnant les personnes âgées ont prolongé l’expérience vécue et la transmission de la parole des aînés.

VirAges…Les tournants de la Vie ! a été soutenu par LA FONDATION ABUELA, sous l’égide de la Fondation des Petits Frères des Pauvres, LA FONDATION DE FRANCE et le CENTRE D’ACTION SOCIALE DE LA VILLE DE PARIS (CASVP).

La valorisation du projet a été rendue possible en fin 2019 grâce au soutien de la Direction de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Santé (DASES).

L’ANNEE 2018 de LA FORCE DES ARTS, seconde année d’exercice de l’association, a été placée sous le signe de la création participative en mots, sons, gestes, traits, couleurs, notes…

LA FORCE DES ARTS a mis en œuvre des actions artistiques-solidaires “avec et pour” :

  • des adultes en détention
  • des personnes âgées atteintes de troubles neurodégénératifs
  • des membres du personnel d’un groupe hospitalier psychiatrique

Dans la droite ligne de la mission de l’association, l’activité artistique collaborative menée par les artistes de LA FORCE DES ARTS a favorisé une dynamique créative, propice à la ré-appropriation de dons ou à la découverte de capacités, à la reconquête de l’estime de soi et à une inclusion sociale des publics visés, encouragée par le groupe ou/et par l’ouverture sur les territoires.


      

  • PERSONNES PLACEES SOUS MAIN DE JUSTICE

L’ANNEE 2018 a commencé à l’UNIS SONS avec la restitution publique à la Médiathèque Françoise SAGAN (Paris 10) d’un atelier de création musicale (chant, slam, musique et présence scénique) sur le thème de l’Odyssée, mené par Céline Caussimon, comédienne & chanteuse et Fred Marty, musicien & compositeur avec des personnes détenues au Centre Pénitentiaire Sud Francilien (CPSF) – Le Réau.
Présentation qui a donné lieu à un débat sur la complexité du montage de projets en milieu carcéral, soutenu par les interventions de Maud Lahon, coordinatrice actions culturelles du CPSF et Bernadette Bombardieri, chargée des appels à projets de création musicale en milieu carcéral pour la .

Témoignage d’une spectatrice à la restitution à la Médiathèque F. SAGAN le 14 février 2018

“J’ai été frappée par les textes des acteurs s’inspirant de l’Odyssée mais se l’appropriant avec toute la force de leur vécu. L’Odyssée d’Homère devenait leur Odyssée. C’était beau, poétique, fort et aussi drôle !
Un immense bravo à tous les acteurs de ce projet indispensable! C’était important pour moi d’être là.”

Ce projet, commencé en octobre 2017, soutenu par LA SACEM et le SPIP 77, avait donné lieu à une restitution au Centre pénitentiaire, fin décembre 2017,  devant un public composé essentiellement de personnes incarcérées Chanson ITHAQUE_Restitution CPSF 12 2017

PERSONNEL HOSPITALIER

L’ANNEE 2018 s’est prolongée avec LA BULLE CHANTANTE, Chorale mise en place depuis octobre 2017 au Groupe Hospitalier Paul Guiraud.

Ce moment créatif et festif, partagé par une vingtaine d’agents, tous corps de métier et statuts confondus, facilitateur du lien social et levier de sensibilisation aux bienfaits de l’action artistique, est animé avec ardeur par la chanteuse, chef de chœur, Yaëlle Tordjman.

  • PERSONNES AGEES FRAGILISEES

L’ANNEE 2018 se termine avec la mise en œuvre, depuis mi-novembre, d’une résidence artistique : arts plastiques, écriture et mouvement dansé-bougé – VirAges…Les tournants de la Vie – « avec et autour » des personnes âgées atteintes de troubles neurodégénératifs ; patients de l’Accueil de jour LES BALKANS (Paris 20), structure du 

Evelyne Le Pollotec, danseuse & chorégraphe et Bruno Allain, écrivain & plasticien font vivre ce et par la

Au départ de cette résidence, ce sont essentiellement les paroles, les écrits et traits de crayons qui guident la relation de complicité entre personnel soignant, artistes et patients avec la fragilité d’un passé en filigrane, d’un présent en pointillé et d’un avenir en suspens….

L’axe d’inclusion sociale du projet s’articule autour de partenariats avec des structures culturelles locales. Dans le prolongement d’une matinée de résidence, les patients sont allés applaudir une création de danse contemporaine sur le thème de « Cendrillon » au théâtre du TARMAC : Not Quite Midnight. L’onirisme de la conception chorégraphique proposée et la performance des danseurs québécois ont eu raison de la grisaille parisienne !

2017

En 2017, première année pleine d’exercice de LA FORCE DES ARTS, l’association a réussi à panacher les catégories de projets de manière équilibrée, à travailler avec une dizaine de partenaires différents – opérationnels et financiers, à varier les formats d’intervention : spectacles, impromptus, ateliers participatifs et à s’adresser à tous les publics visés par ses statuts, à l’exception des scolaires et ce, au travers de 9 réalisations :

  • 1 avec des personnes en détention
  • 4 pour le public sénior
  • 3 pour et avec des personnes en situation de handicap
  • 1 avec le personnel d’un groupe hospitalier psychiatrique

Le nombre de bénéficiaires des actions de LA FORCE DES ARTS a varié en fonction de la nature du projet :

  • Spectacle : 30 à 70 personnes
  • Actions participatives : 8 à 12 personnes

Dès lors, et en ne considérant que les publics cibles, l’association s’est adressée à environ 300 personnes.

  • PERSONNES PLACEES SOUS MAIN DE JUSTICE

Fin 2016, L’association a transmis le projet UNIS SONS : slam, sons, percussions corporelles nourri du thème de l’Odyssée, sur une idée originale d’une comédienne, chanteuse, auteure-interprète de LA FORCE DES ARTS au Référent culture du Département des politiques d’insertion, de probation et de prévention de la récidive de la Direction interrégionale des services pénitentiaires de Paris.

En novembre, LA FORCE DES ARTS rencontrait la Coordinatrice culturelle du SPIP 77 au Centre Pénitentiaire Sud Francilien (CPSF) – Le Réau, très motivée pour soutenir ce projet de création musicale collaborative pour un public incarcéré, d’autant que celui-ci s’inscrivait parfaitement dans la thématique départementale 2017 : « Origines et migrations », développée sur les trois établissements pénitentiaires de Seine et Marne.
Elle a accompagné avec enthousiasme le projet durant toute sa réalisation du 11 octobre au 20 décembre 2017, date de sa restitution in situ et du 16 janvier au 14 février 2018, date de la restitution à la Médiathèque Françoise SAGAN (Paris 10).

UNIS SONS a pu se réaliser grâce aux soutiens du SPIP 77 et de LA SACEM qui a sélectionné le projet dans le cadre de l’appel à projets « Création musicale en milieu carcéral 2017 ».

UNIS SONS a été construit de A à Z avec les stagiaires, sous la houlette d’un duo d’artistes professionnels : Céline Caussimon de LA FORCE DES ARTS et un musicien bassiste improvisateur, Fred Marty.
Les participants à cette « aventure » étaient conviés à écrire textes de chansons et de slam sur le thème des voyages d’Ulysse, à travailler leur présence scénique, une aisance rythmique et une option instrumentale.
L’atelier a été suivi par 8 stagiaires sur la base du volontariat. 5 d’entre eux, un ayant été libéré en conditionnelle entre temps et deux n’ayant pas souhaité se « montrer en public », avaient prévu de participer à la restitution au centre pénitentiaire.

Extraits des propos des stagiaires ayant participé à la restitution

N. « J’ai aimé ce mélange théâtre et musique » – « Cela nous a permis de nous découvrir » – « Cela m’a permis d’assumer de donner une image de moi » – « Dans les cadres fixés par les artistes, on a trouvé notre liberté » – C’est « vraiment nous qui avons tout fait » – « Créer, nous, c’est cela qui est intéressant. Le rendu n’est pas trop mal ! »
M. « Pour la scène du bateau, on aurait dû construire un bateau. Je n’avais jamais fait de théâtre avant » – « J’ai appris à parler en public devant des gens qu’on ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam » – « Les animateurs ont été patients pour nous supporter »
B. « J’ai eu des expériences en prison mais jamais expérimenté le mélange théâtre et musique. Partir du texte et réussir à tout mêler. On était encadré au moment du chant, c’est le plus difficile tenir les notes » – « Musicalement c’était 15 sur 10. Les artistes se complétaient bien, ils font bien la paire ensemble»

« Cet atelier est une aide pour ceux qui ont besoin de se découvrir. Ulysse est un missionnaire : ça nous donne envie d’être sérieux !»

  • PERSONNES AGEES

Sollicitée par des structures qui accompagnent les personnes du grand âge afin d’apporter à celles-ci, le temps d’un spectacle, une bulle d’oxygène LA FORCE DES ARTS a proposé un Tour de Chant Jacques Brel, interprété par André Nerman, comédien, chanteur, auteur et interprète, aux résidents de

  • L’EHPAD (Etablissement pour personnes âgées dépendantes) Alquier Debrousse de la Ville de Paris (20èmearrondissement) et patients de l’Accueil de jour (ADJ) Les Balkans, hébergé par cette structure
  • La résidences autonomie Lucien Midol et à ceux de la Résidence César Franck  de Savigny sur Orge (91)

Ces récitals ont toujours donné lieu à un échange entre l’artiste et le public, la proposition intégrant des anecdotes de la vie du chanteur emblématique et les spectateurs ayant souvent des souvenirs à évoquer et partager.

A l’occasion de la Semaine des séniors de Savigny sur Orge (91), un spectacle clown pour adultes “Striknine dans burn out” a apporté un petit vent de folie à la Résidence autonomie, César Franck.

La comédienne-clown, Aurélia Pie a joué devant 50 spectateurs, nullement déroutés par le burlesque corrosif de sa création théâtrale décalée, entre danse, chant, humour et expérience de chimie (!).

Cela nous a confirmé qu’il serait dommage de se limiter à proposer des offres artistiques conventionnelles aux publics de personnes âgées.

Une façon active de contrer les étiquettes et préconçus qui cantonnent les publics à des styles de spectacles.

  • PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

Une rencontre effectuée en 2016 nous a permis de concrétiser une collaboration dans le cadre d’un « Temps ouvert (à tous) » avec L’Espace Loisirs, SAVS (Service d’accompagnement à la vie sociale) de l’Institut Le Val Mandé (94), établissement public médico-social destiné à l’accompagnement de personnes en situation de handicap physique ou/et mental.

Un duo de musiciennes chanteuses s’accompagnant
d’un accordéon et d’un violoncelle a offert ses propres compositions et des chansons françaises du répertoire à un public d’environ 60 personnes, composé d’adultes fréquentant le SAVS (service d’Accompagnement à la Vie Sociale), de patients de la MAS (Maison d’accompagnement spécialisé pour adultes polyhandicapés) et du SAMSAH (Service d’Accompagnement Médico-social pour Adultes Handicapés), d’aides soignant(e)s et de familles. Certains refrains ont été repris en cœur et des morceaux ont donné lieu à quelques pas dansés par certains spectateurs.

Nous avons pu participer à la Journée Portes ouvertes de la MAS (Maison d’accompagnement spécialisé) Les deux marronniers, Etablissement de la Fondation des Amis de l’Atelier (au service des enfants et adultes en situation de handicap) situé dans le 10ème arrondissement qui fêtait aussi ses 10 ans, en proposant deux moments impromptus :

  • Un duo de clowns en déambulatoire

Les artistes clowns Aurélia Pie et Philippe Véla ont su créer des moments incongrus en interaction avec les personnes présentes : résidents/patients, personnel soignant et invités, en laissant libre cours à leur imagination et à l’improvisation pour un fil rouge humain et humoristique entre espaces intérieurs et extérieur, entrées et sorties des visiteurs, activités-animations diverses et buffet.

  • Un atelier « chorale »

La chanteuse, chef de chœur, Yaëlle Tordjman a relevé le défi d’accueillir à tout moment toute personne désireuse d’intégrer la chorale sans négliger pour autant l’échauffement vocal de départ, l’idée étant de proposer des fenêtres chantées sans contraindre à une continuité.
Le choix des chansons revenant, par tirage au sort, aux participants et les textes imprimés étant distribués aux volontaires, l’accompagnement musical s’est fait tant au piano, par la chef de chœur, que via un support audio.
Des personnes très lourdement handicapées ont pu suivre cet atelier informel grâce à un membre de leur famille présent à leur côté à l’occasion de cette journée ou à un aide-soignant.
Une bénévole de la Force des Arts a participé à ce moment en soutien logistique à l’artiste.

  • PERSONNEL HOSPITALIER

Sollicitée par la commission culture du Groupe hospitalier Paul Guiraud pour monter un projet participatif destiné, non pas aux patients, mais au personnel (cadres, non cadres, soignants, techniciens et administratifs) en vue de favoriser une meilleure cohésion d’équipe, une sensibilisation à l’action culturelle émancipatrice et vecteur de mieux-être afin de faciliter une posture en empathie avec les patients, LA FORCE DES ARTS a proposer un atelier chorale.

Facilitateur du lien relationnel, ce moment créatif partagé par une vingtaine d’agents de différents sites du groupe hospitalier est animé tous les 15 jours par la chef de chœur, Yaëlle Tordjman.

Cette initiative se prolonge sur l’année 2018-2019 avec la perspective d’un spectacle chanté, en fixe ou en déambulatoire, destiné au public du groupe hospitalier : patients, visiteurs et personnel….